Furoshiki, furo quoi?!

624

Saviez-vous que les japonais sont passés maître dans l’art du pliage et du nouage à partir de formes carrées?
Ils le sont avec le papier : ORIGAMI et ORIKATA
Ils le sont avec les algues : les SUSHIS et les MAKIS

Ils le sont avec les tissus : les FUROSHIKIS

Vieux d’à peu près 1200 ans, l’usage du furoshiki a évolué. A sa découverte dans les écrits, il servait à garder les effets de l’empereur. Puis il enveloppait et transportait les vêtements des nobles. Plus tard, les nobles l’étendaient pour poser leurs affaires avant de prendre leur bain ou encore essuyaient leurs pieds dessus. Enfin ils empaquetaient les vêtements ou s’utilisaient comme tapis à la maison comme dans les bains publics.

A la fin de la 2ième guerre mondiale, l’ère du sac de plastique est arrivée. Devenu vite un fléau, des tonnes de papiers et de sacs d’emballage sont toujours consommés mondialement. Les scientifiques qui voguent sur les océans ont constatés il y a quelques années qu’une immense masse dans l’océan Pacifique s’était formée, ils lui ont donné le nom du 7ième continent. Le plastique entraîne aussi la mort de plusieurs espèces de poissons et d’animaux sur tous les continents.

Par souci environnemental, bannir ces sacs et les remplacer par les FUROSHIKIS est un moyen de lutter contre la surconsommation des plastiques. Imprimer des bouts de tissus de coton est facile et amusant. J’utilise des encres à tissus, des étampes, des pochoirs pour créer des motifs modernes. Toutefois, les furoshikis japonais traditionnels abondent de symbolique: motifs végétaux, animaliers, géométriques sont les plus fréquents. Les tailles les plus courantes sont les 50, 70,90, 105 et 140cm.

Sur le marché, on en trouve en coton, soie, rayonne et nylon, imprimés de motifs traditionnels et contemporains ou teints à la technique de shibori. On les utilise pour l’emballage de cadeaux et le transport d’objets de tous les jours.
Le nouage de carrés est différent selon la grandeur de ce que l’on offre ou transporte. Qu’il s’agisse de nœuds simples, plats et décoratifs, ils sont faciles à maîtriser. Une fois noués, les tissus enveloppent un présent, transportent une bouteille de vin, se transforment en nappe, en couvre-lit ou en tapisserie.

S’engager par des gestes écologiques en adoptant le furoshiki est une promesse de protection envers notre planète. Développer sa marque personnelle en les imprimant soi-même ajoute une valeur inestimable.

En savoir plus sur l’atelier de Furoshiki chez GinkgoLAB

INSCRIPTION INFOLETTRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here