En attendant le printemps

190

Novembre, première neige.
C’est tôt pour penser à l’hiver
Et pourtant, chaque année, c’est la même chanson.
On ne sait jamais quand çà arrivera.
Être prêts à l’affronter. Cigale ou fourmi?

L’hiver, c’est une disposition mentale particulière.
C’est s’encabaner, s’assoir sur la chaise berçante au coin du feu
C’est essayer, inventer de nouvelles recettes
C’est manger les petits fruits en conserve
C’est avaler des vitamines
C’est tricoter des bas, des châles, des tuques
C’est coudre les tissus qui attendent depuis longtemps
C’est broder avec de nouveaux fils
C’est le plaisir de lire tranquillement.

C’est aussi amener la pratique d’art ailleurs
C’est essayer de nouveaux produits
C’est prendre des cours de perfectionnement
C’est visiter des expositions
C’est faire de nouvelles rencontres
C’est enseigner et expérimenter
C’est apprendre pour mieux se connaître.

Ce sont aussi
Des journées plus courtes alors moins de lumière
Des marches dans le froid emmitouflé de vêtements chauds
Des randonnées en raquette dans le bois
Des cordes de bois à placer sur la galerie
Des toits couverts de neige à pelleter
Des arbres couverts de givre
Des sculptures méconnaissables dans le jardin

Puis le 9 mars, on avance l’heure
La lumière réapparaît peu à peu
On attrape une, deux, trois minutes de plus
Un autre cycle recommence.
Le printemps est là.
La neige fond, le soleil me réchauffe.
Je m’étire enfin sur la galerie pour respirer l’air frais.
Vivre ou il y a quatre saisons est un vrai cadeau!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here